Skip to contentSkip to navigation

A successful public participation process, the key to social acceptability

Pierre Guillot-Hurtubise, leader of our social acceptability practice at NATIONAL's Montreal office, recently became the first and only public relations professional in Canada to obtain the CP3 certification from the International Association for Public Participation (IAP2), demonstrating his commitment to the highest standards of practice. He explains the importance of public participation for any project looking to obtain social acceptability. (The article is in French.)

———

L’acceptabilité sociale demeure un enjeu des plus importants et une condition essentielle à la réussite des projets qu’on souhaite implanter. La principale clé de cette acceptabilité sociale demeure la mise en place d’un processus de participation publique qui permet d’éclairer les décisions et d’assurer que les projets soient gagnants pour tous. Trop souvent, les mécanismes de participation s’avèrent factices et ne visent qu’à cocher la case « consultation » sur la fiche projet.

Or, il y a des conditions essentielles à respecter pour éviter ce genre de situation. L’Association internationale de la participation publique (AIP2) a développé un ensemble de meilleures pratiques, solides, efficaces et basées sur des valeurs de véritable engagement. En travaillant avec des professionnels qui adhèrent à ces valeurs, ces principes et ces meilleures pratiques, vous vous assurez les meilleures chances de succès en mettant en place un processus rigoureux et irréprochable.

On porte beaucoup trop attention aux techniques de consultation utilisées, alors qu’il faut d’abord bien identifier les décisions pour lesquelles la contribution du public sera nécessaire. Une réflexion sur le niveau d’engagement souhaité et les objectifs de la participation publique est tout aussi essentielle.

Ce n’est qu’après avoir déterminé ces grands paramètres qu’on pourra identifier les bonnes techniques de participation publique. Ces techniques varieront grandement selon qu’on souhaite informer, consulter, impliquer, collaborer ou même permettre à la communauté de prendre elle-même certaines décisions.

Bref, la planification du processus est tout aussi cruciale que sa mise en œuvre. Tout au long de la démarche, des modes de communication efficaces et bien ciblés devront être instaurés pour favoriser une participation publique optimale.

Travailler avec des équipes qui maîtrisent l’ensemble de ces éléments offre une garantie supplémentaire de succès.

Pierre Guillot-Hurtubise dirige la pratique en acceptabilité sociale au bureau de NATIONAL à Montréal. Il est récemment devenu le premier professionnel des relations publiques au Canada à obtenir la certification CP3 (professionnel certifié en participation publique) de l’Association internationale de la participation publique. Cette certification atteste, par le biais d’une évaluation indépendante, l’adhésion aux plus hauts standards et la maîtrise des pratiques exemplaires en ce qui concerne la participation du public dans les décisions gouvernementales, institutionnelles ou des entreprises.

Cliquez ici pour en apprendre davantage au sujet de nos services en acceptabilité sociale et relations avec les communautés.