Allez au contenuAllez à la navigation

5 circonscriptions à surveiller en Colombie-Britannique

Plusieurs trames narratives se dessinent en Colombie-Britannique, qui sera certainement une province à suivre pour l’élection 2019.

Il faudra d’abord surveiller la bataille pour le pouvoir, opposant les libéraux et les conservateurs, qui ne ménageront aucun effort pour remporter leur part des 42 sièges disponibles en Colombie-Britannique.

De son côté, le NPD tentera de s’accrocher à ses 13 sièges, lui qui subira de fortes pressions des conservateurs dans les régions rurales et l’intérieur de la province, et des libéraux dans les régions urbaines.

Sans oublier les verts, qui espèrent bâtir sur leurs récents succès pour conquérir des circonscriptions actuellement détenues par le NPD sur l’île de Vancouver, où le vote des environnementalistes anti-establishment est à gagner.

Et – au cas où vous l’auriez manqué – la province sera le théâtre de l’une des courses les plus intéressantes, alors que Jody Wilson-Raybould se présentera comme candidate indépendante et cherchera à prendre sa revanche contre la machine libérale.

Kamloops—Thompson—Cariboo

Député sortant : Cathy McLeod (PCC)
Candidat à surveiller : Terry Lake (PLC)
Profil : Rural

La Colombie-Britannique est l’une des provinces sur lesquelles le Parti libéral compte le plus, et cette circonscription de l’intérieur représente leur meilleur espoir.

Cathy McLeod détient la circonscription depuis 2008, mais sa plus récente victoire, en 2015, a été remportée de justesse à l’issue d’une chaude lutte à trois. Cette fois-ci, les libéraux lui opposeront Terry Lake, un populaire membre de l’Assemblée législative provinciale, et ministre de l’Environnement et de la Santé sous l’ancienne première ministre de la Colombie-Britannique Christy Clark.

Si M. Lake parvient à arracher des votes au NPD et quelques appuis parmi les conservateurs modérés en misant sur son expérience provinciale auprès de la coalition pour la libre entreprise de la Colombie-Britannique, Kamloops pourrait changer d’allégeance le soir de l’élection.

———

Esquimalt—Saanich—Sooke

Député sortant : Randall Garrison (NPD)
Candidat à surveiller : David Merner (PVC)
Profil : Banlieue/rural

Les verts ont élargi leur influence au Parlement à la suite de leur victoire à l’élection partielle dans Nanaimo—Ladysmith, et espèrent que cette circonscription voisine de l’île de Vancouver soit la prochaine conquête de la vague verte.

David Merner représentera les verts après avoir tenté sa chance sous la bannière libérale en 2015, terminant deuxième derrière le député sortant du NPD. M. Merner espère consolider le vote des verts et des environnementalistes libéraux de 2015. S’il y parvient, ce devrait être amplement suffisant pour supplanter le néo-démocrate Randall Garrison, qui a gagné la circonscription avec seulement 35% des voix en 2015, en raison de la division du vote.

———

Vancouver Granville

Député sortant : Jody Wilson-Raybould (indépendante)
Candidat à surveiller : Taleeb Noormohamed (PLC)
Profil : Urbain

Il va sans dire que la campagne dans Vancouver Granville sera l’une des courses les plus attendues de l’élection 2019. L’ancienne ministre du cabinet libéral Jody Wilson Raybould se présente comme indépendante contre l’homme d’affaires et entrepreneur Taleeb Noormohamed.

De manière générale, les candidats indépendants parviennent rarement à remporter une élection ou même à se faire réélire, mais la notoriété nationale et le message clair de Mme Wilson-Raybould, de même que l’attrait qu’elle représente pour les électeurs conservateurs ou néo-démocrates souhaitant passer un message aux libéraux, pourraient lui permettre de retourner au Parlement cet automne.

———

Kootenay—Columbia

Député sortant : Wayne Stetski (NPD)
Candidat à surveiller : Rob Morrison (PCC)
Profil : Rural

Pour les conservateurs, le chemin de la victoire passe assurément par le sud-est de la Colombie-Britannique. Le fonctionnaire à la retraite Rob Morrison espère reprendre la circonscription des mains du néo-démocrate Wayne Stetski, ancien maire de Cranbrook, qui a mis fin à 18 ans de représentation du Parti réformiste, de l’Alliance canadienne et du Parti conservateur grâce à une victoire serrée en 2015. Les conservateurs ont échappé ce siège après avoir perdu 16% de leurs votes aux mains des libéraux, principalement dans les régions-ressources de Columbia. Maintenant que le vague anti-Harper est derrière eux, les conservateurs comptent bien reprendre cet ancien château fort, qui constituera un précieux siège de plus vers une victoire.

———

North Vancouver

Député sortant : Jonathan Wilkinson (PLC)
Candidat à surveiller : Andrew Saxton (PCC)
Profil : Urbain/banlieue

North Vancouver est un exemple typique de circonscription pouvant balancer d’un côté comme de l’autre dans le Lower Mainland. La lutte y oppose traditionnellement les libéraux et les conservateurs (et avant eux le Parti réformiste et l’Alliance canadienne).

Jonathan Wilkinson est le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et agi officieusement comme le lieutenant du Parti libéral en Colombie-Britannique. En 2015, il a facilement défait le conservateur Andrew Saxton qui venait d’effectuer deux mandats dans la circonscription.

M. Saxton espère profiter du ressentiment contre les libéraux, mais de son propre aveu, sa victoire dépendra de la capacité des conservateurs à séduire les électeurs urbains préoccupés par les changements climatiques, l’abordabilité du logement et les transports urbains.

———

Il faudra suivre attentivement la campagne en Colombie-Britannique. Alors que les sondages placent les libéraux et les conservateurs au coude à coude, l’évolution des trames narratives dans la province pourraient bien déterminer l’identité du prochain gouvernement, et le futur des partis et de leur chef.

Sur le même sujet

Suivant

Rédigé par Kristan Hines

5 circonscriptions à surveiller dans le Canada atlantique
20 août 2019