Allez au contenuAllez à la navigation

5 circonscriptions à surveiller en Ontario

Il va sans dire que l’Ontario sera l’un des champs de bataille les plus importants lors de l’élection fédérale de 2019. L’Ontario est la province comptant le plus de sièges avec 121, et leur répartition fait souvent la différence entre un gouvernement majoritaire, minoritaire ou battu.

L’élection d’octobre sera particulièrement intéressante en raison du fait que le Parti libéral ontarien (le cousin provincial du Parti libéral du Canada) a été pratiquement rayé de la carte lors de l’élection provinciale de 2018 en Ontario. Toutefois, Andrew Scheer et le Parti conservateur pourraient souffrir de l’impopularité croissante du premier ministre provincial Doug Ford, qui pourrait coûter suffisamment de sièges aux conservateurs pour les priver d’une victoire.

Pour l’instant, les experts de NATIONAL ont identifié les circonscriptions suivantes comme étant les courses les plus intéressantes à surveiller d’ici l’élection. D’autres pourraient s’ajouter en cours de route, et cette liste pourrait être mise à jour à mesure que progressera la campagne.

Nepean

Député sortant : Chandra Arya (PLC)
Candidat à surveiller : Brian St. Louis (PCC)
Profil : Banlieue/périphérie

Le Parti libéral aura comme principal défi de conserver ses sièges en banlieue des plus grandes villes de l’Ontario. La circonscription de Nepean, dans la région d’Ottawa, en est un exemple typique.

Nepean est détenue par les progressistes-conservateurs au niveau provincial, et était jadis considérée comme un château fort conservateur occupé par l’ancien ministre Pierre Poilievre. Une victoire des libéraux cet automne signifierait probablement que le premier ministre Trudeau a réussi à conserver la majorité de ses sièges dans la région de la capitale nationale.

Si Nepean devait tomber aux mains des conservateurs, on peut s’attendre à ce que la circonscription de Kanata—Carleton soit aussi à risque, et qu’Ottawa Centre soit vulnérable au NPD.

———

Milton

Député sortant : Lisa Raitt (PCC)
Candidat à surveiller : Adam Van Koeverdan (PLC)
Profil : Banlieue/périphérie/rural

L’exode des familles depuis Toronto et ses banlieues plus rapprochées fait en sorte que la circonscription de Milton connaît des changements démographiques importants. Toutefois, il est difficile de dire si ces changements se produisent assez rapidement pour être source d’inquiétude pour le Parti conservateur.

Le Parti libéral a recruté un candidat vedette pour affronter la chef adjointe du Parti conservateur Lisa Raitt en la personne de l’ex-Olympien Adam van Koeverdan. Si Milton devait passer aux mains des libéraux, ce serait assurément de bon augure pour le premier ministre Trudeau.

———

Peterborough—Kawartha

Député sortant : Maryam Monself (PLC)
Candidat à surveiller : Michael Skinner (PCC)
Profil : Banlieue/périphérie/rural

Peterborough—Kawartha est considérée comme une circonscription baromètre en Ontario; le parti qui l’emporte est généralement celui qui se retrouve au pouvoir. Cette qualité tient au fait que la circonscription représente un véritable microcosme du Canada : elle comprend des banlieues et leurs périphéries, des zones rurales, et une université d’arts libéraux.

Maryam Monsef n’aura pas la vie facile cet automne. Toutefois, son statut de ministre au sein du cabinet Trudeau lui confère une notoriété dont elle pourrait tirer avantage dans sa quête d’un deuxième mandat.

———

Hamilton East—Stoney Creek

Député sortant : Bob Bratina (PLC)
Candidat à surveiller : Nick Milanovic (NPD)
Profil : Urbain/banlieue

Hamilton East—Stoney Creek est l’une de deux circonscriptions que le Parti libéral a réussi à gagner dans la région de Hamilton au cours de la dernière décennie. De manière générale, une victoire dans cette circonscription va de pair avec la formation du gouvernement pour les libéraux. Toutefois, le NPD mettra tous les efforts pour regagner cette circonscription perdue en 2015. On peut s’attendre à une campagne vigoureuse dans Hamilton East—Stoney Creek.

———

Parkdale—High Park

Député sortant : Arif Virani (PLC)
Candidat à surveiller : Paul Taylor (NPD)
Profil : Urbain

Parkdale—High Park est l’exemple typique d’une circonscription progressiste de la région de Toronto. Elle oscille habituellement entre le Parti libéral et le NPD – et traditionnellement, aucun des deux partis ne l’emporte par une marge écrasante.

Parkdale—High Park est un véritable baromètre pour mesurer la tendance du vote progressiste. Il sera intéressant de surveiller à quelle fréquence le premier ministre Trudeau et le chef du NDP Jagmeet Singh décideront d’y faire campagne.

———

Demeurez à l’affût alors que nous continuons d’analyser les courses locales les plus intéressantes à travers les différentes régions du pays. Consultez notre section spéciale Élection fédérale 2019 pour retrouver les plus récentes perspectives de nos experts.

Sur le même sujet