Allez au contenuAllez à la navigation

Analyse régionale : Colombie-Britannique

Vancouver

Le paysage politique de la Colombie-Britannique évolue sans cesse. À la suite de l'élection provinciale de 2020 et des changements démographiques partiellement causés par la pandémie, il y a près d'une douzaine de circonscriptions pour lesquelles rien n’est encore joué.

Le coût de la vie est la question la plus importante pour l'électorat de la province, et les prix des logements et des loyers continuent de grimper rapidement, même sur les marchés en dehors du point chaud traditionnel des basses-terres continentales, où se trouve Vancouver, comme le centre et le sud de l'Okanagan et les régions de l'île de Vancouver.

Les conservateurs semblent prêts à remporter la plupart des régions de l'intérieur et du nord de la Colombie-Britannique dans le cadre d'un rare affrontement entre conservateurs et néo-démocrates.

Sur la côte sud et dans les basses-terres continentales, la tendance penche nettement en faveur des libéraux et des néo-démocrates, tandis que la popularité d'Erin O'Toole a encaissé un dur coup à la suite de l'annonce du Parti conservateur visant à supprimer un programme national de garde d'enfants en faveur d'un crédit d'impôt pour les parents.

Les résultats des luttes dans les banlieues sud de Vancouver et dans le reste de la vallée du Fraser pourraient changer le visage politique de la province. Les néo-démocrates, les libéraux et les conservateurs sont bien présents dans la région – mais comme nous l'avons vu lors des élections provinciales de 2020, les données démographiques changent : les bastions traditionnels de droite comme Cloverdale, Langley East et Chilliwack ont été raflés par le NPD lors des élections provinciales de 2020, et le député libéral sortant Ron McKinnon, qui a remporté les deux dernières élections dans la circonscription de Coquitlam—Port Coquitlam, pourrait être évincé par les conservateurs.

Distribution des sièges

  • Parti conservateur : 17
  • Parti libéral : 11
  • Nouveau Parti démocratique : 11
  • Parti vert : 2
  • Députée indépendante : 1

5 circonscriptions à surveiller

1. Vancouver Granville

  • Députée sortante : Jody Wilson-Raybould (Indépendante) (ne se représente pas)
  • Candidats à surveiller : Taleeb Noormohamed (PLC) et Kailin Che (PCC)
  • Profil : Urbain

Depuis son redécoupage en 2013, cette circonscription urbaine diversifiée penche désormais au centre gauche, ce qui a propulsé Jody Wilson-Raybould vers une victoire par plus de 9000 voix en 2015. À la suite de la victoire de cette dernière en tant que candidate indépendante en 2019, et de sa décision de ne pas solliciter un nouveau mandat, le soutien de l’ex-députée s’annonce primordial pour les candidats qui souhaitent lui succéder.

Taleeb Noormohamed a terminé deuxième lors de la précédente élection face à Wilson-Raybould et il est le candidat qui bénéficiera le plus de son départ, mais les sondages annoncent une lutte serrée entre les différents partis et les experts ignorent comment les votes seront redistribués.

2. Cloverdale—Langley City

  • Députée sortante : Tamara Jansen (PCC)
  • Candidat à surveiller : John Aldag (PLC)
  • Profil : Banlieue

Le député sortant de 2015 John Aldag et les libéraux cherchent à remporter à nouveau cette circonscription qu'ils ont obtenue par moins de 1500 voix en 2019. Il s'agira de l'une des courses les plus serrées de la province. Le climat politique dans cette circonscription, autrefois presque gagnée d’avance pour les conservateurs, s’est déplacé vers le centre. À l'heure actuelle, le résultat est extrêmement difficile à prédire, mais il est certain Cloverdale—Langley City demeure une pièce maîtresse pour les libéraux s’ils souhaitent obtenir un mandat majoritaire.

Il sera intéressant de voir si les positions sociales-conservatrices de Mme Jansen rebuteront les électeurs de centre droit et les pousseront à voter pour les libéraux.

3. Kelowna—Lake Country

  • Députée sortante : Tracy Gray (PCC)
  • Candidat à surveiller : Tim Krupa (PLC)
  • Profil : Banlieue

Après une victoire retentissante en 2019 par plus de 9000 voix, Tracy Gray cherche à accentuer son emprise sur la région. Le résultat dans cette circonscription révèlera si les électeurs de l’intérieur de la Colombie-Britannique appuient les politiques conservatrices alors que le Parti conservateur tente d’améliorer son résultat dans Kelowna—Lake Country et ses environs. Si les libéraux ou les néo-démocrates réalisent des gains, cela témoignera de changements politiques fondamentaux dans la région. Deuxième dans les sondages, Tim Krupa, nouveau venu en politique ayant fait ses études à Oxford et Harvard, est en difficulté dans la circonscription de sa ville natale.

4. Kootenay—Columbia

  • Député sortant : Rob Morrison (PCC)
  • Candidat à surveiller : Wayne Stetski (NPD)
  • Profil : Rural

En 2015, Stetski a battu Morrison par quelques centaines de voix. En 2019, Morrison l’a emporté sur le député sortant par près de 7000 voix. Cette élection permettra de déterminer si la percée de Stetski en 2015 n'était qu'une anomalie, ou un signe que la région se déplace vers la gauche. Une autre victoire de Morrison dans cette circonscription dont les tendances politiques ressemblent davantage à celles de l'Alberta qu'à celles de l'ouest de la Colombie-Britannique mettrait davantage en évidence le fossé croissant entre les zones rurales et urbaines de la province.

5. Nanaimo—Ladysmith

  • Député sortant : Paul Manly (PVC)
  • Candidates à surveiller : Lisa Marie Barron (NPD) et Tamara Kronis (PCC)
  • Profil : Banlieue/rural

Manly sera-t-il en mesure de conserver le siège malgré les problèmes actuels du Parti vert? Les politiques du NPD de la Colombie-Britannique nuiront-elles aux chances du parti fédéral de regagner du terrain sur l'île de Vancouver? Les conservateurs finiront-ils par l'emporter après être arrivés en deuxième position à plusieurs occasions depuis 2011? Il y a de fortes chances que les verts remportent la circonscription à nouveau, mais la lutte pourrait être serrée.

Les impondérables

Le programme national de garderies : les conservateurs ayant récemment annoncé qu'ils supprimeraient le programme national de garderies s'ils étaient élus, on peut s'attendre à ce que les libéraux et les néo-démocrates soulignent ce point dès qu'ils en auront l'occasion en Colombie-Britannique pour tenter de convaincre les électeurs urbains indécis.

Le climat : alors qu’une des pires saisons de feux de forêt de l'histoire de la Colombie-Britannique continue de dévaster de nombreuses régions de la province, la lutte aux changements climatiques se retrouve au cœur des préoccupations.

Consultez notre section spéciale Élection fédérale 2021 pour retrouver les plus récentes perspectives de nos experts.

Autres analyses régionales :