Allez au contenuAllez à la navigation

BeReal ou le paradoxe de l'authenticité sur les médias sociaux en 2022

BeReal ou le paradoxe de l'authenticité sur les médias sociaux en 2022

Il y a quelques mois, nous rédigions un article portant sur la plateforme sociale TikTok et comment celle-ci pouvait être une occasion favorable pour les marques et les organisations qui souhaitent partager leurs messages auprès de leurs publics cibles. Le retentissement de cet article auprès des lecteurs nous a permis de démontrer l’importance de rester attentif face à l’évolution de l’utilisation des plateformes numériques et sur l’importance d’observer continuellement le comportement des utilisateurs afin d’y tirer son épingle du jeu.

Aujourd’hui, nous répétons l’expérience avec l’analyse d’une plateforme numérique encore peu connue au Canada, mais qui connaît une propulsion phénoménale depuis son lancement : BeReal.

Avec un peu plus de 21,6 millions de téléchargements depuis sa fondation en 2020 ainsi qu’une valeur estimée à un peu plus de 600 millions de dollars, BeReal est une plateforme sociale qui mise d’abord sur la création d’un contenu dit « authentique ». Autrement dit, son but est de fournir à ses utilisateurs la possibilité de publier et d’avoir accès à des contenus sans filtre, sans publicité et surtout : des contenus instantanés.

Comment ça fonctionne?

Une fois le compte créé, les utilisateurs de BeReal recevront une notification par jour à un moment aléatoire de la journée. Une fois la notification reçue, ceux-ci auront deux minutes pour « capturer un moment », prendre une photo de ce qu’ils font au moment même. Particularité du concept, l'application prend deux photos simultanées, à l'aide des caméras placées à l'avant et à l'arrière du téléphone intelligent des utilisateurs. Ainsi, vous pouvez voir ce que vos amis font et voir leurs réactions. Attention aux retardataires! Ceux qui prendront leurs photos après que les deux minutes se seront écoulées devront publier un Late BeReal et les abonnées recevront la notification comme quoi vous avez publié en retard.

Au cours des deux minutes que vous avez pour capturer votre moment, vous pouvez reprendre vos photos autant de fois que vous le désirez, cependant vos abonnés verront à combien de reprises cela a été fait. Votre publication restera active jusqu’à la prochaine notification et vous seul aurez accès à vos anciennes publications.

En d’autres mots, BeReal n’encourage ni la production de contenu « esthétiquement beau » ni la production de contenu « esthétiquement laid ». Si la notification survient au moment d’un magnifique coucher de soleil sur le bord d’un lac, tant mieux, mais ce n’est pas la mission de BeReal et ce n’est pas la raison pour laquelle les utilisateurs utilisent l’application.

Un goût pour l’authenticité

Si le slogan de TikTok est « Vraies personnes, vraies vidéos », celui de BeReal est « Tes amis pour de vrai ». Les médias sociaux émergents ont tous la notion d’authenticité au cœur de leurs missions. La question qu’on se pose est la suivante : pourquoi l’authenticité l’emporte-t-elle sur des contenus divertissants, dynamiques ou tout simplement esthétiquement plaisants ?

Une étude américaine faite auprès de 10 560 utilisateurs sur Facebook en 2020 a démontré qu’il existe une corrélation entre le bien-être des utilisateurs et l’authenticité des contenus publiés sur leurs plateformes sociales. Les conclusions de l’étude démontrent que la présentation d’une personne idéalisée sur les médias sociaux demande un effort beaucoup plus important que la présentation d’une personne qui publie des contenus qui correspondent davantage à la perception qu’elle a d’elle-même.

Est-ce que cela veut nécessairement dire que nous avons dépassé cette culture performative du like & follow associée aux médias sociaux traditionnels? Plusieurs analyses démontrent que même si BeReal se présente comme un média social « pas comme les autres », il existe tout de même cette volonté auprès des utilisateurs de vouloir créer des contenus qui augmenteront les chances de générer de l’engagement auprès de leurs abonnés. Finalement, si nous souhaitions absolument tendre à 100 % vers l’authenticité, certains suggéraient, tout simplement, de ne pas publier sur les médias sociaux.

Une occasion pour les marques et les organisations?

Il est trop tôt pour savoir si l’engouement pour BeReal est réel ou si ce n’est qu’une bulle. Pour le moment, il n’est pas possible de faire du placement publicitaire BeReal et l’application est trop récente pour que des analyses concrètes soient réalisées. Cependant, nous pouvons certainement y voir une leçon pour les organisations et les marques, puisqu’elle confirme à nouveau cette tendance des utilisateurs à rechercher des contenus authentiques sur les médias sociaux. La question qui demeure : Comment les entreprises et les organisations peuvent-elles s’adapter à cette tendance?

Les marques et les organisations doivent d’abord déterminer comment elles se présenteront sur les médias sociaux et quel type d'identité elles adopteront. Les utilisateurs qui s'identifient à une communauté sont plus susceptibles d’adhérer au message ou à la publicité qui correspond à l’identité choisie. Il est donc important que celle-ci reflète les valeurs et les modes de vie de son public cible. C'est ainsi que l'authenticité d'une marque ou d’une organisation devient fondamentale.

La construction d’une identité authentique pour une entreprise sur les médias sociaux est complexe et se compose de deux éléments principaux : l'existence (ou l'absence) des caractéristiques essentielles et fondamentales d'une identité souhaitée et la performance continue et interactionnelle de l'entreprise avec son public. Par exemple, une entreprise comme McDonald's sur Twitter, qui choisit d’adopter une identité plus « détachée », où l’on assume complètement la production de contenus qui se rapprochent du contenu de l’utilisateur moyen est une forme d’authenticité parce qu’elle humanise l’entreprise.

Humaniser les contenus de sa marque ou de son organisation

L’authenticité sur les médias sociaux pour une marque ou une organisation passe d’abord par une humanisation de celle-ci.

Une étude récente de Sprout social révèle que lorsqu'un PDG a une présence sociale active, 70 % des consommateurs se sentent davantage liés à cette marque. Dans la même étude, près des deux tiers (65 %) des personnes interrogées déclarent que lorsqu'un PDG utilise régulièrement les médias sociaux, les consommateurs ont l'impression que de vraies personnes dirigent l'entreprise. Finalement, l’étude démontre clairement que plus les entreprises donnent la parole à leurs employés, plus les consommateurs (72 %) ressentent un lien fort avec l’entreprise.

Cela étant dit, dans l’attente de la prochaine sensation numérique, qu’elle soit sur BeReal ou ailleurs, les marques et les organisations peuvent déjà s’inspirer de cette tendance vers l’authenticité. Que ce soit en mettant un visage sur nos contenus, en racontant des histoires humaines, en parlant de nos moins bons coups et des apprentissages de ceux-ci, il n’y a rien de tel que du vrai et du réel pour rendre nos contenus authentiques.

Si vous avez besoin d'aide pour naviguer à travers les changements du monde numérique, notre équipe d'experts est là pour vous soutenir.