Allez au contenuAllez à la navigation

Un leadership d’opinion efficace dans la nouvelle normalité de la COVID-19

Nous vivons désormais dans un monde où nous bâtissons des entreprises virtuellement, où nous tissons des liens par l’entremise d’un écran, et où nous partageons nos points de vue sur une multitude de plateformes numériques. En ce moment, les dirigeants cherchent par tous les moyens à se positionner par rapport aux enjeux qui importent tout en développant leur entreprise et en faisant connaître leur marque au passage.

Le leadership d’opinion est une pièce maîtresse du plan marketing de toute organisation, et c’est encore plus vrai alors que les rencontres en personnes, les événements, les occasions de prise de parole et les conférences se font plus rares.

Chez NATIONAL, nous aidons quotidiennement les dirigeants à atteindre ces objectifs et à partager leurs points de vue sans tomber dans les clichés ou les partages insipides. Nous les aidons à se démarquer dans un monde numérique incroyablement surchargé.

Tara Wickwire et Cassey Deveau, de nos bureaux en Atlantique, partagent quelques conseils à l’intention des dirigeants qui souhaitent optimiser leurs efforts dans un contexte d’incertitude et de lassitude par rapport aux échanges virtuels.

Quelle est la meilleure façon pour les leaders de développer leur audience à ce stade de la pandémie de COVID-19?

CD : La première étape est de réévaluer quelle personnalité vous voulez projeter en ligne. Il est essentiel que votre ton soit positif, sans être égocentrique. Bien souvent, il s’agit également d’être stratégique dans sa décision d’amplifier du contenu ou pas. L’amplification est une bonne façon d’accroître votre public, puisqu’elle vous permet d’augmenter la portée de vos publications auprès de votre audience, tout en présentant votre contenu à de nouvelles personnes. Toutefois, amplifier des publications qui ne génèrent aucun engagement est un gaspillage d’argent. Des publications appelant à l’action, des liens vers des articles pertinents sur votre site Web, des questions ou des sondages pour susciter la conversation sont autant de bons choix pour susciter des interactions.

TW : Un conseil tout simple est de retourner la politesse. Abonnez-vous à des comptes pertinents, commentez et partagez le contenu qu'ils publient, et expliquez en quoi ce contenu est important pour vous. Vous devez être constant et le contenu que vous partagez devrait refléter votre statut et votre rôle. Et ne soyez pas obnubilé par les chiffres. Vous voulez avant tout des interactions de qualité, avec les profils qui sont pertinents pour votre entreprise.

Quel type de contenu les leaders devraient-ils privilégier dans le contexte actuel?

CD : Bien que nous en ayons tous marre des appels vidéo, les gens ont encore de l’intérêt pour le contenu vidéo. En utilisant des vidéos courtes (30 à 60 secondes), vous pouvez capter l’attention de votre audience et offrir un aperçu d’un contenu plus long. Sur les plateformes sociales, la plupart des utilisateurs ne souhaitent pas regarder une vidéo de 10 minutes, lire un article de 2000 mots ou écouter un podcast de 30 minutes, mais ils n’auront aucun problème à quitter la plateforme pour terminer la consultation de ce contenu ou à le sauvegarder pour plus tard.

On constate également un engagement élevé sur les interventions directes en format vidéo, comme les messages du président, des annonces officielles, etc. Ces capsules ne devraient jamais dépasser les 90 secondes, mais peuvent être efficaces pour augmenter la portée de vos messages clés et de vos nouvelles. N’oubliez jamais d’inclure des sous-titres pour les gens qui naviguent sans le son.

Je recommanderais également d’explorer le potentiel des formats audio. Les balados sont très populaires en ce moment, particulièrement dans les secteurs spécialisés. Une participation à un balado a pratiquement autant de valeur qu’une entrevue dans les médias traditionnels.

TW : Il y a des occasions à saisir avec les balados bien établis comme avec les émergents. Mais vous avez la responsabilité de faire vos recherches, de bien maîtriser le contenu de l’émission, d’établir des contacts, d’écouter les épisodes précédents pour bien comprendre le ton du contenu AVANT de déterminer si c’est véritablement une opportunité pour vous ou pour votre organisation.

Quant à la nature du contenu, soyez prudent avec ce que vous partagez ou recommandez. Vous pouvez susciter la polémique (pourvu que ce soit aligné avec vos valeurs), mais soyez conscient de la conversation plus large entourant le sujet.

Quelle est l’erreur la plus fréquemment commise par les leaders cherchant à développer leur influence?

CD : Les dirigeants font souvent l’erreur de ne pas porter attention au profil des utilisateurs qui interagissent avec eux. Il est important de comprendre qui sont ces gens, et pourquoi ils s’intéressent à votre contenu. Il ne s’agit pas seulement de mettre de l’argent sur une publication puis de l’oublier. Il faut mesurer la performance de chaque publication et se servir de ces informations pour guider vos décisions.

Choisir la voie de la facilité est une autre erreur commune. La plupart des plateformes vous permettent d’amplifier vos publications pour quelques dollars, mais ces raccourcis ne vous donnent pas accès à toutes les options de ciblage. Bien qu’il puisse être intimidant d’utiliser les plateformes de gestion publicitaire ou d’engager une spécialiste pour le faire, c'est une bonne façon d’amener votre stratégie publicitaire à un autre niveau, et de guider vos décisions futures.

L’une des meilleures façons de développer une influence durable en tant que leader est de vous positionner comme un expert dans votre domaine, et de donner aux gens une raison de revenir vous voir. Créez du contenu et amplifiez-le en suivant un calendrier, de manière à apparaître assez souvent dans le fil de nouvelles des utilisateurs pour devenir une ressource reconnue.

TW : Vous devez vous demander « Qu’est-ce que j’apporte à la conversation? » Rappelez-vous que les algorithmes de Twitter et LinkedIn montrent aussi à vos abonnés le contenu avec lequel vous interagissez. C’est un couteau à double tranchant. Assurez-vous de repartager ou d’interagir seulement avec du contenu significatif. Et expliquez toujours pourquoi vous le partager.

De plus, peu de personnes profitent des articles autopubliés sur LinkedIn. Pourquoi ne pas rédiger un court article de trois paragraphes accompagné d’un graphique éloquent pour mesurer l'intérêt de votre réseau? Cela peut parfois être plus efficace que de chercher à tout prix des occasions médias, et de plus, LinkedIn vous offrira une foule de données à analyser.

En fin de compte, la clé du succès pour développer de l’influence est de se laisser guider par ses valeurs.