Allez au contenuAllez à la navigation

Le très honorable Paul Martin et le CCAB brillent au bureau de Montréal de NATIONAL

L’auditoire a eu la chance d’assister à une performance vocale de Mme Nina Segalowitz, artiste et conservatrice du Savoir autochtone.

L’auditoire a eu la chance d’assister à une performance vocale de Mme Nina Segalowitz, artiste et conservatrice du Savoir autochtone.

C’est avec beaucoup de fierté que l’équipe Affaires autochtones du Cabinet de relations publiques NATIONAL a eu le privilège d’accueillir le 21e premier ministre du Canada, le très honorable Paul Martin, le 12 septembre dernier, dans ses bureaux de Montréal. M. Martin a profité de l’attention des nombreux dirigeants d’entreprise présents dans le cadre d’un événement de réseautage organisé par le Canadian Council for Aboriginal Business (CCAB), le Cabinet de relations publiques NATIONAL et le cabinet d’avocats Borden Ladner Gervais (BLG) pour les inviter à s’impliquer en grand nombre auprès des jeunes entrepreneurs et étudiants autochtones pour assurer le développement économique des communautés à travers le pays.

De gauche à droite : M. Jean-Alexandre D’Etcheverry, directeur, Affaires autochtones et Stratégie médias, Cabinet de relations publiques NATIONAL; M. Robert Beaudry, conseiller municipal et membre du Comité exécutif, Ville de Montréal; Le très honorable Paul Martin, 21e premier ministre du Canada et fondateur de l’Initiative de la Famille Martin; Grand Chef Abel Bosum, Grand Conseil des Cris; M. Jean-Paul Gladu, président et chef de la direction du Canadian Council for Aboriginal Business; Me Nadir André, avocat et associé, Borden Ladner Gervais.

L'Initiative de la Famille Martin (IFM)

L’Initiative de la Famille Martin, fondée en 2009, est un projet phare de la carrière de M. Martin. L’ex-premier ministre a toujours poursuivi un idéal de réconciliation et réservé une part importante de ses actions politiques et citoyennes pour assurer le développement des communautés et de la jeunesse autochtone.

Depuis sa création, l’IFM a constamment été engagée dans l’accompagnement des communautés et écoles autochtones dans l’établissement de leurs objectifs et priorités en faisant le pont entre leurs besoins et les ressources disponibles. Les différents programmes de son organisation sont destinés aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuits, et englobent les questions d'éducation, de santé et de bien-être des communautés. Afin de soutenir le développement économique des communautés, l'IFM met de l’avant des programmes de formation pour les jeunes entrepreneurs autochtones et sollicite à ce titre aujourd’hui une implication plus grande des entreprises et des dirigeants, à titre de mentors.

Le Canadian Council for Aboriginal Business (CCAB)

Lors de l’événement, l’entretien avec M. Martin a été mené de main de maître par le président et chef de la direction du CCAB, M. Jean-Paul Gladu. Membre de la Nation Anishinaabe de Thunder Bay en Ontario, M. Gladu possède une feuille de route enviable sur le plan des affaires et connaît très bien la réalité des entreprises autochtones et leur capacité à participer et à devenir des moteurs importants de l’économie canadienne. Alors que se poursuit la croissance de l’entrepreneuriat autochtone, de plus en plus d’organisations souhaitent travailler avec les communautés et ses entreprises, et veulent saisir les occasions de s’associer, de collaborer et de réussir. Afin d’assurer un apprentissage continu destiné aux entrepreneurs autochtones, le CCAB facilite aussi l’implication des chefs d’entreprise non-autochtones auprès de ces derniers, afin de partager des outils d’affaires pratiques, de l’expertise de la recherche, de la formation et l’accès à des réseaux. Comme ont pu en témoigner les participants à cette soirée, ces efforts reconnaissent le rôle central que jouent les entreprises et les communautés autochtones dans l'avenir du Canada.

Dévoilement d’un rapport important du CCAB

Cette soirée, qui soulignait également les 12 ans de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, a permis à M. Max Skudra, directeur, Recherche et relations gouvernementales du CCAB, et Samantha Morton, chargée de projets au CCAB, de présenter des résultats préliminaires d’une étude pancanadienne sur l’entreprenariat autochtone et sa contribution actuelle à l’économie canadienne. Cette étude, dont les résultats complets seront publiés dans les prochains mois, est le résultat d’entretiens auprès de leaders des affaires autochtones, menés dans plus d’une centaine de communautés canadiennes. Les résultats de l’étude, intitulée National Perspectives on Indigenous Economic Development, incluent notamment :

  • L’importance du leadership politique dans le développement économique. L’étude démontre que ceux qui croient que les conditions économiques se sont améliorées dans leur communauté attribuent largement cette situation au leadership politique, aux conditions macroéconomiques de la région et du pays et à une gouvernance forte.
  • La taille et les capacités des corporations de développement économique autochtones et l’impact qu’elles ont sur l’emploi local. Les corporations qui ont été passées en entrevues emploient en moyenne 278 personnes chacune. À l’instar des entreprises privées autochtones, elles sont des employeurs significatifs de personnes autochtones avec plus de 50 % de leur personnel qui appartiennent aux communautés.

Les résultats obtenus permettent, pour la première fois dans l’histoire du pays, de connaître de manière précise la situation actuelle des entreprises autochtones, tout comme leurs disparités et besoins, ainsi que les opportunités qui se présentent à elles. Ce travail de recherche important du CCAB permettra aux décideurs de mieux orienter leurs efforts à l’égard des entreprises autochtones et du développement économique des communautés.

De gauche à droite : M. Éric Duguay, conseiller principal, Affaires autochtones, Cabinet de relations publiques NATIONAL; M. Jean-Alexandre D’Etcheverry, Directeur, Affaires autochtones et Stratégie médias, Cabinet de relations publiques NATIONAL; le très honorable Paul Martin, 21e premier ministre du Canada et fondateur de l’Initiative de la Famille Martin; M. Jean-Paul Gladu, président et chef de la direction du Canadian Council for Aboriginal Business; M. Julien Provencher-Proulx, chargé de projets, Affaires publiques et Affaires autochtones, Cabinet de relations publiques NATIONAL.

Avec la collaboration de Éric Duguay, conseiller principal, Affaires autochtones, et Julien Provencher-Proulx, chargé de projets, Affaires publiques et Affaires autochtones au Cabinet de relations publiques NATIONAL.