Allez au contenuAllez à la navigation

La défense des intérêts n'est pas sur pause – il est temps de prendre le téléphone!

Il serait facile de supposer que tous les fonctionnaires sont présentement déployés pour soutenir les efforts du Canada dans sa lutte contre la pandémie. Que la COVID-19 est leur seule et unique préoccupation, et que tous les autres items à leur agenda respectif ont été mis de côté, pour le bien de notre pays.

C’est en grande partie vrai : les fonctionnaires ont incontestablement été mobilisés comme jamais auparavant. Ils ont dû élaborer des programmes complexes en quelques jours, développer de nouvelles structures pour accélérer des processus qui prendraient normalement des mois (voire des années) à être mis en œuvre, et travaillent 24 heures sur 24 pour s’assurer que le Canada vienne à bout d’une pandémie se caractérisant par son imprévisibilité. En cela, ils méritent des félicitations.

Cependant, alors que la COVID-19 met nos vies en suspens, de nombreuses parties prenantes ont supposé à tort que tous les efforts pour faire entendre leurs demandes politiques au niveau fédéral devaient également être interrompus. La peur de paraître égoïste alors que notre pays est engagé dans un des plus grands combats de son histoire constitue l’une des raisons. L’autre est plus pratique : est-ce que quelqu’un décrochera le téléphone?

Bien que la COVID-19 soit la priorité de notre fonction publique, la plupart des fonctionnaires sont toujours aussi accessibles qu’ils l’étaient avant la pandémie. Ils répondront à vos appels et à vos courriels. Ils vous rejoindront même lors de téléconférences et de réunions virtuelles. Essentiellement, c’est pratiquement le statu quo, si ce n’est qu’il est impossible de se réunir dans une même pièce.

Les fonctionnaires restent un élément essentiel de votre stratégie de défense de vos intérêts auprès du gouvernement fédéral. En fait, leur rôle pourrait même être accru si vos priorités ont changé dans la foulée de la pandémie. Bien que le centre-ville d’Ottawa soit certainement moins achalandé que d’habitude, la dynamique inhérente à sa « bulle » ne s’est jamais arrêtée.

Échanger avec le gouvernement est peut-être plus primordial que jamais. La COVID-19 a accablé notre système de santé et nui à notre économie. De nombreuses industries ont été gravement touchées. Bien qu’il faudra des années à notre pays pour se remettre sur pieds, la relance économique débute maintenant. Bientôt, une multitude d’intervenants se côtoieront et se disputeront l’attention du gouvernement. Pour toute entité ayant des demandes pressantes, le moment est venu de renouer avec les experts techniques qui ont un rôle clé dans l’élaboration et le pilotage des politiques.

La relation entre les fonctionnaires et votre organisation va dans les deux sens. Bien qu’ils exercent une influence considérable sur la réalisation éventuelle de vos objectifs immédiats, ils comprennent également que votre industrie ou votre secteur joue un rôle crucial dans notre économie et pourrait être en première ligne de nos efforts de relance. Ils doivent rester en phase avec ce que vous vivez, ce dont vous avez besoin et ce que vous espérez voir mis en œuvre. Vos intérêts méritent toujours leur attention et pourraient jouer un rôle beaucoup plus important que vous ne le pensez.

Alors, prenez votre téléphone, envoyez vos courriels et maintenez toutes les lignes de communication ouvertes. Continuez de vous fier à votre expert en relations gouvernementales pour trouver des occasions de mieux positionner vos intérêts. Il est maintenant temps d’accélérer vos efforts et de faire partie de la conversation. Et si vous avez besoin d’aide, le réseau pancanadien d’experts en affaires publiques de NATIONAL est au bout du fil.