Allez au contenuAllez à la navigation

Entreprises et relations publiques à objectif concret : communiquer le pourquoi

Entreprises et relations publiques à objectif concret : communiquer le pourquoi
Rédigé par
Directrice de compte principale

Brittany Joyal

Directrice de compte principale

Quand nous sommes jeunes, nous apprenons les cinq questions : qui, quoi, quand, où et pourquoi. Pendant l'enfance, la question « Pourquoi ? » devient un outil précieux pour développer les esprits curieux. C'est le précurseur de la « pause », où nous prenons du recul pour rassembler des informations et prendre des décisions.

Nous avons assisté à une renaissance de la « pause » à grande échelle, catalysée par la pandémie et alimentée par les problèmes croissants de santé mentale dans tout le pays. Se demander « pourquoi » n'est plus réservé aux occasions spéciales. Le « pourquoi » est également fondamental dans la façon dont nous nous engageons et interagissons avec les marques.

Au cours des deux dernières années, nous avons assisté à un changement de mentalité en ce qui concerne le soutien aux causes : nous sommes passés de l'attitude « en parler » à l'attitude « en être ». Nos valeurs sont désormais au cœur de nos décisions quotidiennes, qu'il s'agisse de ce que nous achetons ou des personnes à qui nous sommes abonnés. Aujourd'hui, les gens donnent la priorité aux marques qui ont un « pourquoi » fort, c'est-à-dire aux entreprises à but précis. Ils sont plus fidèles à une marque lorsqu'ils croient en sa cause (comprenez : augmentation des bénéfices à vie). Aujourd'hui plus que jamais, les marques doivent se concentrer sur le « pourquoi ».

Tout comme les consommateurs pratiquent la « pause », les marques doivent en faire autant. En l'honneur de la redécouverte ou du renforcement du « pourquoi », nous partageons avec vous trois étapes clés pour la mise en place d'un programme réussi, axé sur les objectifs :

  • (Re)dresser le décor avec un récit: Ce qui peut sembler être une première étape évidente est l'une des plus cruciales lorsqu'il s'agit d'identifier (et d'articuler) l'objectif d'une marque. Posez des questions telles que : Quel problème résolvez-vous pour vos clients et le monde qui les entoure? Quelles sont les grandes questions qui sont liées entre elles? Comment ce que vous faites améliore-t-il la vie des gens? Il est essentiel de s'aligner clairement sur le « pourquoi » – et de faire évoluer l'histoire qui l'entoure au fil du temps si nécessaire.

  • **La responsabilité sociale de l'entreprise (RSE ) et la gestion environnementale, sociale et de gouvernance (ESG): ** Une fois que vous avez identifié les valeurs d'une entreprise, il est temps de passer à l'action. Qu'une marque ait déjà mis en place des initiatives sociales ou qu'elle parte de zéro, il est essentiel que son « pourquoi » aille au-delà de l'offre de produits. Un programme ESG permet d'y parvenir de manière structurée, s'il n'est pas intrinsèque au produit ou au modèle commercial. Le fait de redonner à la communauté et de respecter un code de conduite (de la marque) relie également les entreprises aux clients d'une manière inestimable. Dans la plupart des cas, les gens paieront davantage s'ils savent que l'entreprise utilise ses revenus avec compassion. Prenons l'exemple de Cuddle + Kind, qui vend des poupées fabriquées à la main par des femmes artisanes au Pérou et au Népal à un prix équitable. Chaque poupée achetée permet de fournir 10 repas à des enfants du monde entier. Malgré un coût pouvant atteindre 73 dollars par poupée, elles se vendent et ont permis de fournir plus de 22 millions de repas depuis 2015.

  • Utilisez les relations publiques pour rehausser la mission de la marque: Exprimez clairement l'éthique de votre marque dans tout ce que vous faites. Trouvez des moyens créatifs de faire passer le message. Nous avons constaté qu'il est de plus en plus difficile d'obtenir une couverture médiatique autour d'efforts tels que l'ESG, la RSE et la diversité et l'inclusion (DEI), car de plus en plus d'entreprises les adoptent, de sorte que d'autres méthodes (pensez aux médias sociaux organiques et promus, aux campagnes de défense des employés, aux discours des dirigeants, etc.) deviennent essentielles. De plus, évaluez chaque campagne sous l'angle suivant : « Est-ce que cela communique efficacement la mission de l'entreprise et aide à établir des liens avec nos publics cibles ? ». Si c'est le cas, vous aurez fait un pas de plus vers l'obtention du positionnement que vous souhaitez sur votre marché et la conquête de consommateurs partageant les mêmes idées.

Bref : La mise en place d'un programme de relations publiques qui communique la mission et l'impact d'une entreprise à but précis renforce la fidélité à la marque et il n'est jamais trop tard pour demander (ou redéfinir) le « pourquoi ».

Cet article a été publié initialement par notre société sœur, SHIFT Communications, sur la page SHIFT Insights.

——— Brittany Joyal est directrice des comptes principale, chez SHIFT Communications, société sœur du Cabinet de relations publiques NATIONAL

Suivant

Rédigé par Sarah Babbitt

Les relations publiques en période de ralentissement économique
28 juin 2022