Allez au contenuAllez à la navigation

Relations publiques sans frontières rend hommage à son fondateur Luc Beauregard

10 décembre 2018

Le lundi 10 décembre, dans le cadre du Gala des Prix d’excellence de la Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP), l'organisme Relations publiques sans frontières (RPSF) a décerné de façon posthume un prix Hommage à Luc Beauregard, fondateur de RPSF et du Cabinet de relations publiques NATIONAL.

Sa fille Valérie Beauregard, vice-présidente exécutive du Groupe conseil RES PUBLICA, la société mère de NATIONAL, était sur place pour accepter le prix en son nom. Son discours de remerciement senti a permis de rappeler le talent de bâtisseur de M. Beauregard et le riche héritage qu'il a laissé derrière lui.

Voici l'intégral de son discours.

———

Chers membres de la SQPRP et de Relations Publiques sans Frontières, chers collègues du Groupe conseil RES PUBLICA et du Cabinet de relations publiques NATIONAL, chers amis,

C’est avec beaucoup d’émotion que j’accepte cet honneur au nom de mon père, Luc Beauregard. Luc a reçu plusieurs distinctions et accolades au fil des ans. Recevoir cette reconnaissance lui aurait été particulièrement agréable : RPSF rayonne toujours, un organisme empreint des valeurs de Luc et de sa vision des relations publiques comme vecteur de changement.

On doit l’idée de Relations publiques sans frontières à Stéphane Prud’homme, qui a approché Luc pour présider sa création, au moment même où Luc se retirait progressivement de la gestion active de NATIONAL.

Luc a abordé cette initiative avec le dévouement et la discipline structurante qui lui étaient légendaires. Grand bâtisseur, il a rallié une équipe solide autour de lui pour jeter des assises durables à RPSF. Plusieurs des collaborateurs fondateurs sont ici ce soir. Je me permets de saluer Deanna Drendel, la première directrice générale de RPSF. Luc lui témoignait toute sa reconnaissance pour l’énergie, les talents et le professionnalisme qu’elle a consacrés au lancement de l’organisme.

Luc a d’ailleurs été ravi de l’accueil que le milieu québécois des relations publiques a réservé à RPSF. Vous êtes nombreux à avoir contribué temps, talents et argent à soutenir la cause. Le professionnalisme des chefs de mission, dans des conditions présentant souvent des défis, est reconnu par nos partenaires autant sur le terrain qu’ici au Québec. C’est tout à votre honneur et celle de notre profession. RPSF est le reflet de la foi de Luc dans la discipline même des relations publiques. Il voyait leur maîtrise par les organisations locales comme un levier important pour améliorer la qualité de vie dans les pays en développement.

Son œuvre auprès de RPSF, c’était aussi le reflet de son engagement à la communauté. Luc s’investissait sans réserve dans toutes les causes qui lui étaient chères, sans faire de distinction, qu’il s’agisse de ses clients, de ses amis, de nombreuses œuvres caritatives, culturelles et sociales ou encore de l’avancement de la profession. Luc répétait souvent que « Pour recevoir, il faut donner ».

Je réitère, au nom de ma famille, l’assurance de ma sincère reconnaissance pour ce Prix, un témoignage éloquent du talent de bâtisseur de Luc Beauregard et un témoignage de l’inspiration d’une société meilleure qu’il a su nous laisser en héritage.