Allez au contenuAllez à la navigation

Des élections québécoises historiques, mais pas révolutionnaires

Les récentes élections québécoises passeront assurément à l’histoire. La victoire de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a mis fin à 48 ans d’alternance au pouvoir entre le Parti libéral du Québec (PLQ) et le Parti québécois (PQ), et pour la première fois depuis une génération, la souveraineté du Québec n’était pas un enjeu au scrutin.

Toutefois, historique ne rime pas nécessairement avec révolutionnaire. Bien que le parti ait été élu sur une promesse de changement, tout indique que la CAQ gouvernera sous le signe de la continuité, plutôt que de rompre drastiquement avec le statu quo.

John Parisella, conseiller spécial, Marc Poisson, directeur, stratégies média et Michel Rochette, conseiller principal au Cabinet de relations publiques NATIONAL, ont récemment présenté leur analyse des résultats des élections québécoises dans le cadre d’un événement tenu au Rideau Club d’Ottawa. Ils résument leurs observations dans un article publié sur le site iPolitics.

Cliquez ici pour lire l’article complet (en anglais seulement).

Suivant

Rédigé par Marilie Beaulieu-Gravel | Michel Rochette | François Crête

Élection d’un gouvernement majoritaire de la Coalition Avenir Québec
02 octobre 2018