Allez au contenuAllez à la navigation

Avocat de profession, je suis privilégié d’être entouré par des professionnels de la communication qui travaillent au sein du réseau de notre Firme qui compte maintenant près de 600 personnes au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Peu importe l’ampleur du projet ou du budget qui nous est alloué, nous sommes appelés à participer à la réalisation des projets les plus prioritaires des organisations qui ont choisi de nous faire confiance, souvent depuis de très nombreuses années.

En me joignant à NATIONAL il y a dix ans, c’était justement ce que je souhaitais faire. Ce que je ne savais pas, c’est qu’une des parties les plus enrichissantes de mon travail serait de renouer avec le domaine du droit. Quotidiennement, je suis appelé à collaborer avec les meilleurs avocats au pays, les leaders de leur pratique : fusions et acquisitions, financement de projets, énergie, infrastructures, mines, environnement, santé, et bien d’autres.

Il y a encore une méconnaissance chez plusieurs avocats du rôle que peut jouer un professionnel des affaires publiques. L’inverse est tout aussi vrai. Il va sans dire, la complémentarité de nos compétences ainsi que nos perspectives différentes profitent à nos clients. Le fait de voir le même mandat de deux angles différents permet au client d’évaluer ses options à travers deux prismes différents : celui du droit et celui de leur réputation.

Nous retrouvons auprès des avocats des réponses précises à des enjeux juridiques et d’affaires complexes ainsi que des stratégies. Mon expérience m’a appris que, bien que le regard des relations publiques soit différent, il se traduit souvent par un plus grand éventail de solutions pour les clients. À titre d’exemple, l’acquisition d’entreprises québécoises ou canadiennes par des organisations dont le siège décisionnel est situé à l’extérieur du pays demeure un enjeu sensible d’une perspective politique, publique et médiatique. Le travail de NATIONAL consiste alors à bien sensibiliser et outiller le client quant aux enjeux les plus sensibles qui pourraient influencer la décision du gouvernement chargé d’autoriser, ou non, la transaction.

Bien souvent, notre travail permet d’ajouter des nuances importantes, de tenir compte des sensibilités régionales, et ce, afin que la transaction puisse se concrétiser et susciter l’adhésion des décideurs et influenceurs. Dans ce genre de dossier, les avocats et nous agissons en étroite synergie afin de conseiller nos clients dans nos champs de pratique respectifs. Bien au-delà de l’annonce et de tous les outils de communication qui devront être développés avant l’annonce d’une transaction, notre travail est véritablement de s’assurer que le client prendra en compte les préoccupations prioritaires de nos gouvernements, la perception du public et des joueurs clés ainsi que la réaction médiatique prévue.

En 2017, nous avons travaillé sur plusieurs dossiers de cette nature. Tous les joueurs impliqués ont reconnu que la collaboration étroite entre le client, ses avocats et nous avaient été mutuellement enrichissante et qu’au final, la qualité de notre travail et du dossier s’en était trouvé grandement améliorée.

La leçon pour tous est qu’il y a plusieurs types de dossiers sur lesquels les avocats et professionnels des relations publiques devraient collaborer pour leur plus grand bénéfice mais surtout celui de leurs clients.

Pour moi, la leçon que j’en retiens est que l’ouverture d’esprit, la curiosité, la collaboration et la transparence ne sont pas juste des valeurs qui importent au sein de la Firme, elles sont essentielles au succès de dossiers de toute nature.