Allez au contenuAllez à la navigation

Le Forum Ghislain Dufour du monde des affaires accueille John Parisella

Le Forum Ghislain Dufour du monde des affaires accueille John Parisella

Le Forum Ghislain Dufour du monde des affaires recevait, le 9 mai, notre collègue et conseiller spécial John Parisella. Celui-ci nous a livré ses observations sur la situation aux États-Unis, alors que notre voisin du sud traverse une époque paradoxale qui voit poindre une récession alors que l’économie est en situation de plein emploi et peine à fournir à la demande des consommateurs. Sans compter l’inflation dont le taux nous rappelle de douloureux souvenirs.

Optimiste de nature, M. Parisella n’en observe pas moins des signaux préoccupants sur la scène américaine. Beaucoup d’électeurs doutent toujours de la légitimité de l’élection de 2020. À six mois des élections de mi-mandat, une proportion de 66 % des électeurs américains se dit insatisfaite de la performance du président Biden. Et la population américaine est divisée comme jamais face à la perspective que la Cour suprême des États-Unis annule le droit à l’avortement. Cette polarisation, alimentée pour des considérations politiques et stratégiques, inquiète beaucoup M. Parisella pour qui les médias sociaux sont venus changer la donne. Les débats ne se font plus autant sur la foi des valeurs, mais d’un opportunisme propice à décourager l’engagement des citoyens.

Donald Trump sera-t-il le candidat présidentiel républicain en 2024? M. Parisella croit que la chose est possible à ce jour, même si M. Trump s’attaque ouvertement à certains de ses collaborateurs passés. Cette volte-face pourrait toutefois refroidir l’appui des partisans républicains à M. Trump. Par contre, le trumpisme demeurera bel et bien présent, avec ou sans M. Trump à la tête des républicains.

Vers un nouvel ordre mondial?

John Parisella croit que le monde a changé irrémédiablement depuis l’agression de la Russie contre l’Ukraine. La Chine et la Corée du Nord sont à l’affût… les choses risquent de se compliquer. Le Canada n’aura d’autre choix que d’investir de façon importante pour assurer la sécurité et la défense de son territoire arctique… partagé avec la Russie.

Une chose demeure cependant certaine : nous sommes à la croisée des chemins et les changements de direction risquent d’être fréquents. Turbulence en vue… mieux vaut s’y préparer.