Allez au contenuAllez à la navigation

L’importance des transports en temps de crise

|24 mars 2020

La situation dans laquelle nous plonge la pandémie de COVID-19 est hors du commun et démontre toute l’importance que revêtent les transports dans le bon fonctionnement de notre société et de notre économie.

Alors que les frontières se ferment, des mesures extraordinaires sont prises par tous les pays afin d’assurer la libre circulation des marchandises et l’accès aux denrées essentielles telles que la nourriture, les médicaments et autres produits de première nécessité. Les travailleurs qui rendent cette mobilité possible – camionneurs, conducteurs, personnel responsable de l’entretien, etc. – jouent présentement un rôle crucial, dans des conditions plus que difficiles.

Il en va de même de la libre circulation des personnes affectées au maintien des services essentiels. Le premier ministre du Québec François Legault l’a bien expliqué pour justifier le maintien des services de transport collectif : nous devons assurer la mobilité de certains travailleurs, tels que la main-d’œuvre des services de santé, et ce, même si la baisse d’achalandage (plus de 70 % pour le métro et plus de 85 % pour les trains/autobus de Montréal) découlant des consignes de distanciation sociale et d’incitation au télétravail ajoute une pression financière supplémentaire pour les municipalités et les transporteurs.

Malgré cet impact financier, le fonctionnement de nos réseaux de transport doit être maintenu afin d’assurer la circulation des marchandises et des personnes.

Les transports : vecteur de relance économique

En plus d’être un maillon essentiel dans la gestion de la crise, les transports représenteront également une clé de voûte importante en matière de relance économique. Le gouvernement Legault l’a mentionné à plusieurs reprises : la mise en œuvre de chantiers d’infrastructures de transport nous permettra d’affronter la crise économique qui s’annonce à la suite de cette pandémie.

Or, le Québec a des besoins criants en matière d’infrastructures de transport, tant pour le transport de personnes que pour celui des marchandises. Le réseau autoroutier est engorgé, limitant la mobilité de notre main-d’œuvre et de nos marchandises. La construction du REM et sa mise en sesrvice représentent certainement l’un des projets les plus importants que le Québec ait connus depuis la construction du métro, mais l'après-pandémie sera l’occasion de planifier la mise sur pied d’autres chantiers d’envergure.

Les projets présentement à l’étude sont nombreux : des réseaux de transport collectif structurants, un tramway, des prolongements du métro, un SRB (système rapide de bus) à Montréal, sur la Rive-Sud et sur la Rive-Nord, à Québec et Gatineau; l’agrandissement du port de Montréal à Contrecœur qui nous permettra d’augmenter notre capacité de faire transiter des marchandises essentielles au bon fonctionnement de notre société et de nous distinguer partout en Amérique du Nord, et ce, sans parler de la multitude de projets de transport alternatif qui se développent rapidement, tels que l’auto et le vélo partage, le covoiturage, les taxis de proximité.

Malgré la suspension des processus de consultations publiques habituels, les organisations peuvent se montrer imaginatives : recourir aux technologies pour recueillir virtuellement l’opinion des usagers et connaître leurs besoins; mettre en place des processus visant à consulter les parties prenantes et les citoyens afin d’atteindre l’acceptabilité des projets; modifier ou bonifier les projets en fonction des commentaires reçus; et assurer une vigie constante des opportunités et des besoins.

Cette crise aura indéniablement des impacts majeurs sur plusieurs pans de l’économie et de la société. Mais c’est aussi une occasion pour les organisations de faire progresser le plus possible les différentes étapes des processus administratifs pour que, dès l’après-pandémie, nous puissions lancer cette multitude de chantiers qui nous permettront d’optimiser de façon durable et efficace notre réseau de transport de personnes et de marchandises.

Besoin de soutien? Notre équipe dédiée aux enjeux liés à la COVID-19, formée d'experts en gestion de crise basés aux quatre coins du Canada, est prête à aider les organisations à communiquer efficacement avec leurs parties prenantes.