Skip to contentSkip to navigation

An unexpected but profitable union

Photo credit: UNIQLO's Instagram

Photo credit: UNIQLO's Instagram

Strange rumors had been circulating for several weeks about Roger Federer. Some sources were alluding to the fact that the famous Swiss tennisman had decided to cut ties with clothing brand Nike, a sponsor that had supported him since 1994. Gossip qualified as nonsense by many until Day one of the legendary Wimbledon tournament when the 36-year and 11-month old athlete set foot on the All England Club grass sporting branded UNIQLO gear. The Japanese clothing manufacturer definitely hit an ace with its association with Federer even if the company will have spent no less than $US 300 million dollars at the end of the 10-year contract struck up between the two parties.

But why did UNIQLO take out its cheque book to attract Federer over to its court side even though his best years are surely behind him? The answer is clear: not only is Federer a fashion icon he is one of the most-admired and respected celebrities in the world.

Now that social media is an integral part of our daily routine, one can only recognize the importance of having a public personality endorse our product. Especially when you consider that social media influences 74% of consumers’ buying decisions, according to marketing agency ODM Group (as shared by Sprout Social).

NATIONAL has vast influencer networks and expertise. Our team can help with influencer strategies, marketing analytics, product seeding, brand ambassador programs, launch events, and much more. (Blog posting is in French.)

———

D’étranges rumeurs circulaient depuis quelques semaines déjà au sujet de Roger Federer. Certaines sources avançaient que le légendaire Suisse aurait décidé de couper les ponts avec un commanditaire qui le supportait depuis 1994 : la marque de vêtements Nike.

Des ragots, qualifiés de farfelus par plusieurs, qui se sont finalement concrétisés lors de la première journée du tournoi de Wimbledon, quand l’athlète de 36 ans et 11 mois a foulé les terrains gazonnés du All England Club, tout vêtu de vêtements griffés UNIQLO.

On peut affirmer que la compagnie japonaise a frappé un as en s’associant à Federer, même si elle aura déboursé pas moins de 300 millions de dollars américains à la fin du contrat de 10 ans liant les deux partis.

Cette entente porte les gains annuels de Federer à 30 millions de dollars, une augmentation significative comparativement aux 10 millions qu’il se méritait avec Nike.

Un impact plus grand que nature

Mais pourquoi UNIQLO a-t-elle décidé de sortir le chéquier pour attirer Federer, même si ses meilleures années sont derrière lui? La réponse est bien simple : non seulement est-il considéré comme une carte de mode sur le terrain, mais il est l’un des visages les plus respectés et admirés sur la planète.

Il est donc clair que les jeunes fans du champion se tourneront fort probablement vers son nouveau commanditaire dans un futur proche.

Cette nouvelle, qui a rapidement fait le tour du monde, a d’ailleurs été un véritable coup dur pour les finances de Nike. L’action de la compagnie américaine est passée de 79,68 $ à la fermeture de la bourse vendredi le 29 juin à 76,28 $ le mardi 3 juillet, au lendemain de l’annonce du Suisse…

La force d’un influenceur

L’année dernière, Nike a avoué que ses commandites aux sportifs de haut niveau ont fait grimper son chiffre d’affaires de 6 % à 34,4 milliards de dollars, selon CNN. Cela représente la coquette somme d’environ 5,73 milliards de dollars. Il est toutefois impossible de savoir combien Federer a contribué à ce montant.

On peut alors remarquer comment les influenceurs peuvent avoir un impact important, autant sur des multinationales que sur des entreprises plus près de chez nous. À plus petite échelle, nous n’avons qu’à penser à Martin Matte, qui a été le visage de Honda pendant plus d’une décennie, à Sylvain Marcel, à qui l’on attribue encore le fameux « Ah! Ah! Familiprix », ou à Ricardo, omniprésent dans nos cuisines.

Maintenant que les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien, on ne peut que constater l’importance d’avoir une personnalité publique qui endosse notre produit. Surtout lorsque l’on prend en considération que les médias sociaux influencent les décisions d’achats de 74 % des consommateurs, selon une récente étude de l’agence marketing ODM Group, relayée par la plateforme Sprout Social.

Malgré tout, il faut garder en tête que choisir le prochain visage de sa marque n’est pas une mince affaire. Il est essentiel d’avoir une certaine cohésion et une harmonie entre la marque et l’influenceur, afin que le résultat soit crédible pour les consommateurs.

Autant les jeunes que les moins jeunes aiment s’identifier à des visages connus et porter les mêmes vêtements qu’eux, ou utiliser les mêmes objets de cuisine. C’est en tenant compte de ces différents éléments qu’il devient pertinent d’investir dans une figure qui saura faire grandir sa marque.