Dans les médias

Vers une nouvelle tendance en diplomatie numérique

Publié le 8 février 2017

Howard Fremeth


  • IMG-Digital-Diplomacy

    (Crédit photo: Shutterstock/Hadrian)

Pour la plupart des gouvernements, des chefs d'État et des institutions internationales, le Web et les médias sociaux ont principalement été utilisés comme un moyen de communication unidirectionnelle pour partager de l'information et rejoindre un vaste public. Puis est arrivé Donald Trump à la tête des États-Unis.

Dans un texte d’opinion publié sur ipolitics.ca, Howard Fremeth de NATIONAL explique pourquoi il est d’avis qu’au moment où nous entrons dans une nouvelle ère de la diplomatie numérique où les plateformes sociales influencent de plus en plus la façon dont nous communiquons, personne n'est à l'abri de controverses sur Twitter et faux pas potentiellement coûteux.

Visitez ipolitics.ca to lire l’article complet d’Howard, Instant outrage, Instant Fallout — Digital Diplomacy, et en apprendre davantage sur l’influence des médias sociaux sur la nature même de la diplomatie.


En faisant un commentaire, vous acceptez les Directives, les Conditions d’utilisation et la Politique de confidentialité de NATIONAL.

Les commentaires formulés dans la présente section représentent l’opinion personnelle de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Cabinet de relations publiques NATIONAL, de ses entreprises, de ses vendeurs ou de ses clients, ou de l’employeur de ses collaborateurs ou de ses clients. Vous pouvez faire part de vos commentaires à ce sujet à l’adresse suivante : [email protected]