Dans les médias

Tendances électorales et conseils d’expert

Publié le 8 octobre 2015

Luc Ouellet


  • IMG-Luc-Ouellet

    (Crédit photo: Shutterstock/bahri altay)

On a d’abord eu le procès de Mike Duffy. Puis ça a été le niqab. Et maintenant, c’est le dossier des eaux usées. Chose certaine, la campagne électorale fédérale a été marquée par des distractions d’envergure.

Au début de la campagne électorale fédérale, Luc Ouellet, associé directeur du bureau de Québec de NATIONAL, avait affirmé que plus les gens allait comparer les conservateurs à leurs adversaires, plus ils en seraient avantagés. En cette fin de campagne, notre collègue maintient sa position, étant d’avis que le parti de Stephen Harper semble effectivement avoir repris le contrôle de l’agenda. Et, comble de l’ironie, en critiquant fermement la position de Montréal relativement au déversement des eaux usées, les conservateurs passent maintenant pour des champions de l’environnement!

« On fait évidemment face à un grave problème environnemental, mais on a un encore plus grand problème de communication, a dit Luc à Gilles Parent de la station CJMF (93,3) hier après-midi. C’est incompréhensible que la situation n’ait pas été adressée avant par la ville de Montréal. »

Ses conseils pour les partis dans ce dossier? Prendre position rapidement, car un sujet d’une telle unanimité ne laisse aucune place à l’ambiguïté. « Tout le monde est contre, affirme Luc. Les partis doivent se positionner, d’autant plus que 30 % de l’électorat n’est pas encore décidé et pourrait faire son choix en fonction de cet enjeux tellement il est majeur. »

Tendances électorales selon notre expert

Parti libéral :

  • Très belle progression et possibilité de faire des gains importants dans la région de Montréal, dans l’ouest du Québec, en Ontario et dans les autres provinces;
  • Possibilité de gagner plusieurs comtés au NPD dans la grande région de Montréal;
  • Justin Trudeau énergisé par les résultats, dynamique, plus confiant que jamais et prêt à se battre jusqu’à la fin.

Parti conservateur :

  • Stephen Harper toujours en contrôle après 10 ans au pouvoir (résultat d’un bilan exceptionnel?);
  • Possibilité de ravir plusieurs comtés au NPD dans la région de Québec;
  • La « volonté de changement » des Canadiens ne se reflète pas dans les intentions de vote;

NPD :

  • Difficulté de stopper la chute, mais aussi difficulté de se dissocier de la perception de chute libre du public;
  • Le niqab a fait très mal;

Bloc québécois :

  • Léger regain d’énergie, mais pas suffisant pour gagner des comtés.

Chose certaine, les derniers jours de la campagne seront intéressants. Et même si les sondages affichent des tendances, Luc précise que les jeux ne sont pas encore faits. « Le plus important pour les chefs est de sensibiliser leurs troupes à une chose : une intention de vote n’est pas un vote réel. Il faut toujours se battre jusqu’à la dernière minute. »

Pour écouter l’entrevue complète (d’une durée de 20 minutes), cliquez ici.


En faisant un commentaire, vous acceptez les Directives, les Conditions d’utilisation et la Politique de confidentialité de NATIONAL.

Les commentaires formulés dans la présente section représentent l’opinion personnelle de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Cabinet de relations publiques NATIONAL, de ses entreprises, de ses vendeurs ou de ses clients, ou de l’employeur de ses collaborateurs ou de ses clients. Vous pouvez faire part de vos commentaires à ce sujet à l’adresse suivante : [email protected]