Dans les médias

L’impact de l’affaire Duffy dans une campagne de 11 semaines

Publié le 19 août 2015

Chris Froggatt


  • IMG-Duffy-Wright-Harper

    (De gauche à droite): Mike Duffy, Nigel Wright et Stephen Harper (Crédit photo: Ottawa Citizen)

 

À ce stade-ci de la campagne électorale fédérale, le procès de Mike Duffy est au cœur des nouvelles nationales. Alors que les médias et l’opposition examinent chaque parcelle d’information qui émerge du témoignage de Nigel Wright, le message et la stratégie des conservateurs n’a pas changé. Déclencher les élections si tôt aura-t-il été un bon choix pour Stephen Harper?

Dans un article publié dans le Hill Times du 17 août dernier, notre collègue Chris Froggatt, ancien employé du parti conservateur et maintenant associé directeur de notre bureau d'Ottawa, a affirmé que la stratégie semblait avoir fonctionné jusqu'à maintenant. « M. Harper n’a pas perdu de temps et a réussi à forcer les chefs Thomas Mulcair et Justin Trudeau à consacrer une bonne partie de leur temps à répondre aux affirmations des conservateurs, a ajouté Chris. Je crois que Stephen Harper a réussi à imposer l’ordre du jour, mais je pense aussi que ce sera un défi de maintenir le rythme durant une campagne de 11 semaines. »


En faisant un commentaire, vous acceptez les Directives, les Conditions d’utilisation et la Politique de confidentialité de NATIONAL.

Les commentaires formulés dans la présente section représentent l’opinion personnelle de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Cabinet de relations publiques NATIONAL, de ses entreprises, de ses vendeurs ou de ses clients, ou de l’employeur de ses collaborateurs ou de ses clients. Vous pouvez faire part de vos commentaires à ce sujet à l’adresse suivante : [email protected]