Dans les médias

Face à face ou virtuelle, votre réunion?

Publié le 20 février 2015

Chuck JohnstonMarny Bruce


  • IMG-Face-Value

    (Crédit photo: Shutterstock/design36)

Considérant l’évolution rapide, l’environnement compétitif et les coûts élevés des essais cliniques, la décision de tenir les réunions de chercheurs en personne ou virtuellement est une préoccupation considérable. La réalité est que les deux approches ont leurs avantages et inconvénients et peuvent être utiles lorsqu'elles sont utilisées à bon escient.

Dans un article publié dans l’édition de février 2015 de la revue International Clinical Trials, nos collègues d’AXON CTS Marny Bruce et Chuck Johnston expliquent que la compréhension des objectifs, des enjeux et des limites de la réunion,  ainsi que la connaissance des spécificités, des délais et du statut de l’étude, sont tous d’importants facteurs à considérer dans le choix du type de réunion appropriée (face à face ou en ligne).

Le but de la réunion est-il de créer des liens entre les différentes équipes de recherche ou de communiquer d’importantes informations cliniques? Les questions à l’agenda sont-elles de nature urgente? Le budget est-il problématique? « Bien que chaque essai clinique est unique et comporte son lot de défis, disent les auteurs, des mesures simples peuvent être prises pour déterminer le format de réunion qui permettra d’atteindre l’objectif souhaité, qu’il s’agisse de favoriser l’engagement du personnel de terrain ou de partager des connaissances au bénéfice de l’étude. »

Pour lire l’article intégral de Marny et Chuck, vous pouvez télécharger le document PDF ci-dessous (en anglais). 

Télécharger


En faisant un commentaire, vous acceptez les Directives, les Conditions d’utilisation et la Politique de confidentialité de NATIONAL.

Les commentaires formulés dans la présente section représentent l’opinion personnelle de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Cabinet de relations publiques NATIONAL, de ses entreprises, de ses vendeurs ou de ses clients, ou de l’employeur de ses collaborateurs ou de ses clients. Vous pouvez faire part de vos commentaires à ce sujet à l’adresse suivante : [email protected]