Le fil de nouvelles NATIONAL

Le rôle du PDG dans la promotion des causes et des valeurs

Publié le 15 juin 2017

  • IMG-Conference-Mtl

    (De gauche à droite): Andrew Molson, président du conseil de RES PUBLICA; Rosalind L. Hudnell, présidente de l’Intel Foundation, vice-présidente des ressources humaines et directrice des affaires corporatives chez Intel; Danièle Henkel, présidente-directrice générale de Danièle Henkel; et Antoine Tayyar, directeur des affaires publiques et des communications chez Coca-Cola Canada

Les dirigeants du secteur privé ont-ils la responsabilité de contribuer aux mouvements sociaux? Sommes-nous en train d’assister à l’avènement de l’activisme corporatif? Ces questions étaient au cœur d’une table-ronde réunissant des leaders du monde des affaires lors de la 23e Conférence de Montréal organisée par le Forum économique international des Amériques.

Tel qu’expliqué par Jordan LeBel, directeur du Centre d’excellence Luc-Beauregard de recherche en communication à l’Université Concordia, le thème central de la discussion émerge de l’étude pan-canadienne que le Centre a menée avec le Groupe Gandalf, dans le cadre de laquelle ils ont interrogé plusieurs PDG pour connaître leur opinion sur l’importance de la communication au sein de leur organisation.

En plus de notre collègue Andrew Molson, président du conseil de RES PUBLICA, la table-ronde intitulée Promoting Values, Causes and Public Policy: What Role Should CEO Communications Play?, réunissait les panélistes Rosalind L. Hudnell, présidente de l’Intel Foundation, vice-présidente des ressources humaines et directrice des affaires corporatives chez Intel; Antoine Tayyar, directeur des affaires publiques et des communications chez Coca-Cola Canada; et Danièle Henkel, présidente-directrice générale de Danièle Henkel.

Parmi les nombreux points discutés lors de l'événement, les panélistes ont convenu que la communication interne et la communication externe ne peuvent plus être séparées, les médias sociaux permettant notamment une communication instantanée omniprésente.

On s’attend maintenant à ce que les cadres supérieurs prêchent par l’exemple. Le concept de responsabilité sociale corporative étant maintenant largement répandu et même valorisé, les PDG doivent prendre position sur des questions qui correspondent à la mission et aux valeurs de leur organisation et, dans certains cas, aller au-delà de ces dernières.

Il ne s’agit pas seulement d’altruisme corporatif; il s’agit de bonnes pratiques d’affaires, point.


En faisant un commentaire, vous acceptez les Directives, les Conditions d’utilisation et la Politique de confidentialité de NATIONAL.

Les commentaires formulés dans la présente section représentent l’opinion personnelle de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Cabinet de relations publiques NATIONAL, de ses entreprises, de ses vendeurs ou de ses clients, ou de l’employeur de ses collaborateurs ou de ses clients. Vous pouvez faire part de vos commentaires à ce sujet à l’adresse suivante : [email protected]